samedi 15 décembre 2007

Bulletins 2007

Bulletin N°74 - 1er trimestre 2007
• Éditorial (J-J RABINEAU)
• Wanted (Patrick AUBLIN)
• Impression en taille-douce des grands formats (Olivier GERVAIS)
• Les Marianne de Lamouche au type 3 (J-J RABINEAU)
• Visite au Salon du timbre et de l'Écrit (Dominique STEPHAN)
• Timbres et/ou types : les Mariannes Phil@poste (Dominique STEPHAN)
• À propos de la dénomination des nouvelles techniques d'impression des timbres d'usage courant (Luc TOURLAN)
• &Arave propos des carrés noirs, BOPST et repères électroniques (RE) (Claude MARTINEAU)

Bulletin N°75 - 2ème trimestre 2007
• Éditorial (J-J RABINEAU)
• Impression des "Luquet" personnalisées (Pierre MARION)
• Marianne de Luquet RF : caractéristiques particulières des timbres en fonction des procédés d'impression uitilisés et des supports dont ils sont issus (Luc TOURLAN)
• Effigie Royale au type Elström. Suite (oubliée) des articles publiés il y a quelques années (Roger VERPOORT)
• Marianne de Lamouche "Phil@poste". Procédés d'impression utilisés pour les timbrse de feuilles (Luc TOURLAN)
• Nouveauté sur les viroles (Claude MARTINEAU)
• A propos des tirages (de service) (J-J RABINEAU)
• Les tirages de service de 2006 (suite)
• Des traits supplémentaires en marge gauche (Claude MARTINEAU)
• Oui à la féminisation, non à la confusion des genres (Claude MARTINEAU)

Bulletin N°76 - 3ème trimestre 2007
• Éditorial (J-J RABINEAU)
• Impression des blocs Marianne. Échanges de courriers avecv l'ITVF (J-J RABINEAU)
• Les barres phosphorescentes (J-J RABINEAU)
• Effigie Royale au type Elström (suite) (Roger VERPOORT)
• Quand les remplaçants... entrent en jeu (Pierre MARION)
• Un tarif de huit mois pour la Marianne de Decaris (Egon HABÉ)
• Une inconnue signée Hourriez
• Recensement des feuilles avec inscriptions type roulette issues des tirages de service de septembre 2006 (Claude MARTINEAU)
• Des traits supplémentaires en marge gauche (suite)

Bulletin N°77 - 4ème trimestre 2007
• Éditorial (J-J RABINEAU)
• Revisitons la Marianne de CHEFFER (Jean-Claude DUBOUILH)
• Incident ou enlèvement de notre Marianne (Geoffrey LAGRANGE)
• Effigie Royale au type Elstrôm - suite (Roger VERPOORT)
• Timbres-poste personnalisés, une collection à définir (Dominique STÉPHAN)
• Marianne photographiée (Dominique STÉPHAN)
• Erreur humaine ou problème technique (Claude MARTINEAU)
• B.A.-BA sur TD.215 (Claude MARTINEAU)
• Complément pour les tirages de service (Claude MARTINEAU)

samedi 1 décembre 2007

Double impression et pli accordéon sur PAP Lamouche

PAP Postréponse Marianne de Lamouche Phil@poste, plis accordéons en dehors de la vignette.

Dos du PAP, nombreux plis accordéons.
Détail d'un pli.
Le TVP a une double impression spectaculaire !

jeudi 1 novembre 2007

Raccord sur roulette du TVP Lamouche ITVF


Fragment d'une bande de roulette (fragmentée pour les besoins de l'article), elle comporte 18 timbres.

De bas en haut, suivant l'ordre d'impression

Numéro 253 au dos : On peut voir le début du premier adhésif collé au dessus de l'impression taille-douce, on distingue deux barres phosphorescentes au centre, elles imprimées sur l'adhésif.

Numéro 251 au dos : On peut voir l'arrêt de l'impression de la surcharge phosphorescente.

Numéro 244 au dos : On peut voir la fin du premier adhésif, le timbre est sans barres phosphorescentes.

Numéro 240 au dos : On peut voir le début du deuxième adhésif et l'arrêt de l'impression.

Numéro 238 : Vu de dos la rupture du papier soigneusement coupé et réparé avec l'adhésif. On constate aussi l'impression du numéro sur l'adhésif.

Numéro 236 : fin du deuxième adhésif.

lundi 1 octobre 2007

Coq fluo

Bloc de quatre oblitéré du "Coq Fluo".


Le tirage du 0,25 Coq de Decaris sur papier fluorescent "jaune d'or" serait de 3 millions d'exemplaires. C'est considérable. Et pourtant il n'est pas si commun. Le tirage total est de l'ordre de 1,5 milliard, donc il y a statistiquement 2 timbres sur mille présentant cette particularité.

En fait l'explication de sa relative rareté (en particulier en neuf) tient à sa découverte tardive (après son retrait) et le fait que tous les exemplaires ne sont pas forcément identifiés (il faut utiliser une lampe UV). Ne pas confondre avec un papier chargé en azurants optiques il doit être jaune sous la lampe !

Il faut noter que le "Coq fluo" n'est pas une variété, c'est un essai volontaire des postes.

Ce bloc de 4 avec oblitération centrale (et un bout d'une autre) est, malgré ses défauts, une pièce peu commune.

samedi 1 septembre 2007

PAP réponse Marianne de Luquet Caisse d'Epargne

Prêt-à-poster réponse TVP rouge Marianne de Luquet "La Poste", à destination de la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse.

Numéro de série au dos : 0202462

Ce PAP réponse est difficile à trouver : il n'a eu qu'une diffusion locale (Provence, Alpes et Corse tout de même), il s'agit d'un PAP réponse d'une banque (les gros consommateurs de PAP réponse sont les associations caritatives et les entreprises de vente par correspondance).

Son numéro de série indique une fabrication en février 2002, c'est sans doute la toute dernière présentation du TVP rouge Marianne de Luquet "La Poste", ce qui en fait un PAP réponse important en collection.

Les TVP rouge mobiles "RF" sont apparus dès août 2001 à la suite du changement de mention du pays en 1999 sur les timbres français de "République Française" au plus court (mais moins parlant) "RF". La généralisation sur les Marianne a eu lieu le 1er janvier 2002 à l'occasion du passage à l'euro et du renouvellement des valeurs faciales.

mercredi 1 août 2007

La Marianne de Jumelet de 1997

État 1 : on note la très ténue ébauche du visage.

État 2
État 3 État 4 État 5 État final : avec cédille sous le C de FRANÇAISE.
Version TVP. À noter le traitement par points (et non par traits) du visage.


Épreuve dans sa totalité, signature au crayon de Jumelet.


Claude Jumelet a pris sa retraite de Phil@poste, et malgré des centaines de timbres dessinés et gravés, il n'a jamais eu (mais qui sait par la suite ?) le privilège de voir une de ses Marianne choisie (il avait remporté le vote du public en 1989, il faisait parti du jury en 2004).

Ces épreuves correspondent au projet de Jumelet pour le concours réservé aux professionnels du timbre qui a vu l'émission de la Marianne de Luquet en 1997.

La faciale 0,00 est atypique, de même que le papier utilisé (il semble s'agir du papier utilisé sur les Documents Philatéliques Officiels). La taille de la cuvette est par contre typique. La version 0,00 existant sous forme d'épreuve d'état, elle correspond donc à un poinçon original. La version TVP par contre est vraisemblablement un poinçon secondaire issu du poinçon à 0,00.

dimanche 1 juillet 2007

1,90 Marianne de Luquet personnalisé entreprise

1,90 autocollant personnalisé "entreprise"

La Marianne de Luquet (officiellement nommée Marianne du 14 juillet) fête ce mois-ci son 10è anniversaire.
La Marianne de Luquet a connu les premières émissions de timbres personnalisés "Marianne".
À côté des présentations en feuillets de 10 ou 15 conçues pour le grand public (et les philatélistes en particulier), il existe une catégorie de timbres personnalisés dit "entreprise" : destinés aux entreprises, ils étaient vendus avec un minimum de commande important, par correspondance, et se présentait sous la forme de feuilles de 30 (grand vignette) ou des 50 (petite vignette) mais aussi en roulettes.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que peu d'entreprises ont fait appel à cette offre ; les marchands de timbres et les associations philatéliques ont été les principaux clients.

Parmi tout ces timbres personnalisés, le 1,90 Marianne de Luquet RF est passé inaperçu : seules 2 associations en auraient commandé, pour un total de 390 exemplaires seulement (soit 10+3 feuilles) ! Un fois cette information plus largement diffusée, il est possible que d'autres exemplaires apparaissent...

C'est la seule présentation du 1,90 Marianne de Luquet autocollant : il est ondulé sur les 2 côtés et le timbre est en taille-douce.

1,11 brun autocollant personnalisé "entreprise", 
personnalisation privée "quadri-concept/figurines/plates d'étain". 

Il ne faut pas confondre ce timbre avec l'erreur de couleur du 1,11 brun au lieu de fuchsia : le brun est justement la couleur du 1,90, ce qui amène un début d'explication à cette erreur de couleur : un oubli de changement d'encre au moment de l'impression du 1,11. L'hypothèse évoquée jusqu'à présent était une erreur dans le choix de l'encre.

Le 1,11 brun est un timbre peu commun avec personnalisation privée : le reliquat du tirage, une fois l'erreur détectée, a été vendu pré-personnalisé. Sont connues également (au moins) les personnalisations privées "Phila-2000" et "Le timbre-poste/tremplin de la culture".

Les timbres personnalisés "entreprises" ne sont plus émis dans ce format, ils ont été remplacés par des feuillets autocollants (pré-découpe sur 4 côtés) de 10 ou 15 vendus sur le site dédié de la Poste, qui propose des remises par quantités.

vendredi 1 juin 2007

Epreuve du non-émis 0,25 Marianne à la Nef fond ligné

Épreuve du 0,25 Marianne à la Nef, fond ligné resté non-émis.
Détail : on remarque les 4 repères en coin du poinçon de la voile, identiques aux épreuves éclatées sans faciale.

La Marianne à la Nef a connu une existence brève à une période charnière : émis le 27 juillet 1959 à quelques mois du passage aux nouveaux francs, le 25F avait une espérance de vie de quelques mois. Il sera remplacé le 2 janvier 1960 par une Marianne à la Nef en nouveau franc : le 0,25.

Mais le timbre ne plaît pas : le 0,25 adopte un fond uni (rappelant en cela le passage de la Semeuse d'un fond ligné à un fond plein au début du XXè siècle) et les bleu et rouge du drapeau français.

Malgré tout, le timbre ne donne pas satisfaction et sera remplacé dès juin 1960 par la Marianne de Decaris.

Il demeure quelques rares épreuves de ce non-émis chiffré à 0,25 avec fond ligné : une épreuve de couleur (proche des couleurs adoptées du 0,25) était déjà connue, mais il s'agit dans ce cas d'une épreuve des poinçons secondaires (au vu de l'absence des repères en coin du poinçon de la voile).

mardi 1 mai 2007

Bas de feuille non-dentelé du 0,10 Marianne de Briat

Bas de feuille non-dentelé du 5/4/90, avec repères électroniques du 0,10 Marianne de Briat. Détail : timbre avec marge TD6-6.


Le chiffre donné généralement (mais qu'en sait-on vraiment ?) pour le tirage des non-dentelés officiels est de 10 feuilles (soit 1000 timbres pour les timbres petits formats d'usage courant en feuilles de 100).

Les bas de feuilles complets sont donc peu communs, d'autant plus que ces hommages ne sont pas toujours distribués en feuille et qu'ils ont été l'objet de fréquentes découpes.

Ce tirage spécial a été effectué sur TD6-6, c'est aussi le cas pour le 0,20 Marianne de Briat. Or ces 2 timbres (en version émise dentelée) n'ont pas fait l'objet de tirage en feuille sur TD6 ! Il s'agit donc des seules traces de l'utilisation de ces viroles : on peut penser qu'elles avaient été fabriquées pour servir un jour, mais que les tirages sur RGR ont été suffisants.

Les timbres à l'unité sont aussi attribuables à une TD6 (mais c'est tellement mieux avec un bord de feuille avec mention TD6 !) : ils portent à droite une barre phosphorescente au type D (voir "les barres phosphorescentes et leurs variétés").

À noter que les 0,10 et 0,20 Marianne de Briat existent dentelés issus de TD6 : il s'agit de timbres du carnet composite à 10,00. Les dents horizontales massicotées et surtout les barres phosphorescentes au type B permettent de les différencier des timbres de feuilles imprimés en RGR (BP au type C).

dimanche 1 avril 2007

Carte postale électronique Liberté

Carte postale électronique Liberté vendue lors de Philexfrance 1989 : le destinataire et l'expéditeur ne sont pas indiqués, il s'agit de X annulés au feutre.


Lors de Philexfrance 1989, il était possible (moyennant 10,00 francs) d'envoyer des cartes postales électroniques : on saisissait sur une borne le destinataire, on indiquait l'expéditeur, on choisissait parmi les messages-type disponibles (en plusieurs langues). La carte était imprimée dans une pièce séparée et expédiée par le circuit postal ordinaire.

Malheureusement, un certain nombre de cartes ne sont pas parvenues à leur destinataire ! Or il n'était pas possible de se procurer cette carte qu'en se rendant à l'exposition et uniquement pendant la durée de l'exposition (et il fallait faire la queue !). Certains philatélistes ont donc déposé des réclamations, certains ont été plus persistants que d'autres...



Enveloppe d'expédition de la carte en franchise (flamme Secap "Le Ministre") du ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Espace (PTE), de mars 1990.

Cette carte "non personnalisée" est dans ce cas, elle a été fournie malgré l'absence d'obligation légale de La Poste en raison du caractère exceptionnel de cet envoi : on lira la lettre d'accompagnement.

La carte est bien datée de l'exposition, il est possible qu'il s'agisse de tests réalisés à l'époque, conservés, et ayant finalement servi à satisfaire des philatélistes certainement peu nombreux !

vendredi 2 mars 2007

Epreuve d'un 0,30 Marianne de Béquet non émis

Épreuve d'artiste d'un 0,30 Marianne de Béquet typographié, non-émis.
Montage photographique à partir de l'épreuve et d'un 0,30 Marianne de Cheffer.


Lors du changement de Marianne (et de tarif) le 4 janvier 1971, a été émis la Marianne de Béquet à 0,50 pour la lettre simple urgente intérieure, le 0,30 Marianne de Cheffer continuant de servir pour la lettre non urgente.

Cette épreuve est vraisemblablement la trace d'une volonté d'avoir une série
Marianne de Béquet, il faudra attendre le changement de tarif suivant avec le 0,60 vert Marianne de Béquet et le 0,80 rouge Marianne de Béquet.

vendredi 2 février 2007

Super-aristo de l'Eco-carnet

Eco-carnet de 12 timbres avec 2 morceaux de carré noir et un repère électronique.

Nouvelle configuration des inscriptions marginales depuis le carnet Lamouche/Gandon : nouvelles dates, nouveaux numéros, nouvelle position à cheval horizontalement des carrés noirs. Les repères électroniques sont plus courts et apparemment positionnés à gauche de la nappe 1 et à droite de la nappe 4. Aucun aristo (date et repère électronique) n'a été trouvé, ce qui semble indiquer que la date n'est jamais sur une de ces 2 nappes.

Couverture de l'Eco-carnet de 12 timbres.

Ce carnet a été conçu avec une démarche écologique : choix des papiers, des encres, de la colle... Le fait de faire tenir 12 timbres sur la surface des carnets de 10 permet de gagner 20%.
Détail de la pré-découpe : interruption de la pré-découpe vers le haut du 1er timbre du carnet.

Les interruptions de découpe sur les timbres autocollants permettent de rigidifier l'ensemble, rendu plus fragile par la réduction des marges. Ce type d'interruption a déjà été utilisé : notamment sur les carnets SAGEM (4 picots par timbre) et sur les timbres personnalisés (plusieurs picots à droite).

Sur l'Eco-carnet, il y a donc :

4 timbres avec 2 picots à gauche (colonnes 1 et 4) ;
4 timbres avec 2 picots à droite (colonnes 3 et 6) ;
4 timbres sans picots (colonnes 2 et 5).

lundi 1 janvier 2007

Roulette du 25c bleu Semeuse camée à plat


Roulette verticale de 11 timbres au type 1A du 25c bleu Semeuse camée, avec bord de feuille inférieur.

Cette roulette n'est pas cotée : on n'en connaissait qu'une feuille (au Musée de La Poste) et quelques isolés identifiables dans des situations particulières.

La configuration des feuilles à plat des petits formats est de 3 panneaux de 50 timbres (avec marge verticale centrale comportant le millésime en 2è ligne) séparés par une vignette d'une hauteur de timbre. Celle des feuilles pour roulette supprime ces vignettes : la perforation restant identique, il y a 2 hauteurs de vignettes blanches dentelées en bas de feuille.

Pour identifier un timbre de roulette à plat, il existe 3 présentations classiques, la première étant normalement la seule possible pour les roulettes confectionnées :
- Une bande verticale de 6 exemplaires au minimum ;
- Un bloc de 6 millésimé avec 2 hauteurs de timbres au dessus (pour les feuilles sans millésime, il faut 6 hauteurs de timbres comme précédemment) ;
- Un exemplaire tenant à 2 vignettes blanches et le bord de feuille inférieur.

Sur cette roulette, on remarquera les dents massicotées verticalement, signe qu'il s'agit d'une roulette confectionnée (même si la coupe est rarement franche sur les roulettes à plat). Il y a aussi la marge inférieure, il s'agirait donc de la dernière bande du rouleau !