mardi 15 décembre 2009

Bulletins 2009

Bulletin N°82 - 1er trimestre 2009
• Éditorial (Jean-Jacques RABINEAU)
• 50c Jean d'Arc (Jean-Paul FOURNIER)
• Effigie Royale au type Elström - suite (Roger VERPOORT)
• Les étiquettes de la DAPO sur les rouleaux de carnets pour distributeur (Claude MARTINEAU)
• Le 1F Sabine de Gandon (Jean-Jacques RABINEAU)
• Variétés similaires mais différentes (Jean RENARD)
• Bandes d'encre phosphorescente continues - suite (Claude MARTINEAU)
• La découverte du mois (Olivier GERVAIS)
• Le point sur... (Claude MARTINEAU)

Bulletin N°83 - 2ème trimestre 2009
• Éditorial (Jean-Jacques RABINEAU)
• La Semeuse camée à 5c, vert au type IA. Les constantes des feuilles de roulettes, 1ère partie (Jean-Luc RAFFEL)
• Effigie Royale au type Elström, suite (Roger VERPOORT)
• Les 1F Sabine de Gandon. Etude par cylindre d'impression : aspects et variétés (Jean-Jacques RABINEAU)
• La Liberté... censurée (Laurent BONNEFOY)
• Les annulations sur la Marianne de Decaris, 1ère partie (EGON HABE)

Bulletin N°84 - 3ème trimestre 2009
• Éditorial (Jean-Jacques RABINEAU)
• Un carnet autocollant pas tout à fait comme les autres (Olivier GERVAIS)
• Faux TVP rouge Beaujard auto-adhésif issu de carnet de guichet, première réponses (Claude MARTINEAU)
• Le timbre d’usage courant, étude en instantané (Jean-Jacques RABINEAU)
• La Semeuse camée à 5c, vert au type IA. Les constantes des feuilles de roulettes, 3e partie et fin (Jean-Luc RAFFEL)
• Naissance de la Marianne de Muller (Philippe LANIER / Jean-marc CADAMURO)
• Le poinçon bicolore du 15F Marianne de Muller (Philippe LANIER / Jean-marc CADAMURO)
• Le 0.25F Marianne de Muller utilisé en Algérie (Philippe LANIER)
• Les accidents d’impression du 0.25 Marianne de Decaris (EGON HABE)
• Effigie Royale au type Elström (suite) (Roger VERPOORT)
• Un timbre énigmatique, le timbre commémorant le 450e anniversaire du 1er voyage de Jacques Cartier au Canada (Olivier GERVAIS)

Bulletin N°85 - 4ème trimestre 2009• Éditorial (Jean-Jacques RABINEAU)
• La Semeuse camée à 5c, vert au type IA. Les constantes des feuilles de roulettes, 2ee partie (Jean-Luc RAFFEL)
• Effigie Royale au type Elström (suite) (Roger VERPOORT)
• Les projets de Louis-Charges MULLER du concours de (Philippe LANIER / Jean-marc CADAMURO)
• Les annulations sur la Marianne de DECARIS (2ème partie) (EGON HABE)
• La pièce du mois (Olivier GERVAIS)

mardi 1 décembre 2009

Marianne à la Nef : variétés de la surcharge Fréjus



Paire verticale, bord de feuille supérieur, avec surcharge à cheval.
Recto-verso de la surcharge tenant à normal.

Le 25F Marianne à la Nef est le dernier(*) timbre de france métropolitaine à recevoir une surcharge typographique à plat : il existe quelques variétés caractéristiques de ce type d'impression, comme une surcharge à cheval (à priori une seule feuille), des recto-verso (peut-être une seule feuille également), et les "grosses" variétés (à l'envers et intervertie, sans surcharge tenant à normal).

(*) un autre timbre a sans doute par la suite reçu un complément en typographie à plat (on ne peut pas vraiement parler de surcharge, la mention étant intégrée au mieux au dessin) : le 2,80 Arawaks de 1996, le texte ILE DE SAINT-MARTIN a été ajouté ainsi après l'impression.

dimanche 1 novembre 2009

Coin daté non-dentelé, Marianne à la Nef Fréjus

Coin daté du 10/12/1959, presse 9 (galvano O de O+P) surchargé Fréjus, non-dentelé officiel
Variété constante du galvano P en case 90 : nef trouée


Il est signalé également la date du 4/12/1959 sur le non-dentelé officiel (A+B).

Aucune de ces 2 dates n'est signalée sur les timbres émis, que ce soient en surchargé ou non surchargé : la dernière date(*) pour le 25F Marianne à la Nef en 1959 est le 3/12/1959 (O+P).

Il s'agit donc de la dernière date de tirage pour le 25F de métropole ; le tirage du 0,25 a déjà commencé le 4 décembre pour la mise en service du timbre le 2 janvier 1960. Les tirages communéments évoqués pour les non-dentelés officiels sont de 20 feuilles, soit moins de 20 coins datés (il y a 2 dates) pour ce dernier jour de tirage !

(*) Les DOM ne mettent en place le nouveau franc qu'au premier janvier 1963 ; un tirage d'appoint du 25F Marianne à la Nef sera nécessaire du 22.12.61 au 10.1.62.

Les dates citées sont issues du cédérom Marianne à la Nef par Jean-Luc Trassaert, lui même citant la SOCOCODAMI).

mardi 1 septembre 2009

Marianne à la Nef surchargé Fréjus : raccord

Raccord sur 25F + 5F Marianne à la Nef, surcharge au profit des sinistrés de Fréjus (rupture du barrage de Malpasset)


Un raccord est une opération consistant à rattacher le papier en cas de changement de bobine ou de rupture du papier : le raccord se fait en coupant le papier (droit ou en biais) et en collant les 2 bouts. On obtient donc une bande horizontale (au sens de l'impression) où il y a une double épaisseur de papier.

On remarquera que l'impression est plus appuyée au niveau du raccord (à cause justement de la double épaisseur du papier).

Pli accordéon de gomme sur Marianne à la Nef


Impression sur pli sur Marianne à la Nef (fragment). Mais il ne s'agit pas d'un "vrai" pli accordéon, qui est une impression sur une pliure du papier, qui une fois dépliée laisse apparaître une bande blanche.


Le dos donne une autre explication : il s'agit d'un pli au moment du gommage, qui laisse une large bande sans gomme ; mais aussi une gomme plus épaisse au niveau de la sur-épaisseur provoquée par le pli. Au moment de l'impression du timbre, le pli était déplié, mais au endroits de la pliure le on constate une impression plus lourde entourée d'une courte zone sans impression.


Il s'agit ici d'un vrai pli accordéon, qui se traduit par une bande blanche (pli déplié) et une impression plus lourde à l'endroit du pli (du à la sur-épaisseur du papier).

samedi 1 août 2009

Épreuve de la Marianne de Hourriez

Épreuve d'arstiste, signée au crayon Hourriez, d'une Marianne non-émise en typographie

Détail de l'épreuve, signature Hourriez en bas à droite dans le cadre de la faciale

Cette Marianne de Hourriez est restée non-émise, sa faciale de 6F permet de situer la gravure autour de 1948 (le tarif lettre est à 6F du 8 juillet 1947 au 20 septembre 1948).

Georges Hourriez a notamment dessiné et gravé les types Iris et Mercure, et fait partie des artistes à avoir gravé une Marianne de Gandon typographiée.

mercredi 1 juillet 2009

Erreur de numérotation au dos d'une roulette du TVP Bleu autocollant Marianne de Beaujard



Roulette du TVP bleu (pour l'Europe) Marianne de Beaujard, version autocollante pour les entreprises : décalage de la coupe verticale, ayant entraîné des timbres avec une barre phosphorescente et deux demi barres.




Au dos, variété accidentelle de numérotation :
problème de défilement du papier ayant entraîné
une double numérotation sur un timbre.

Après une erreur de numérotation au dos d'une roulette du 2,30 Briat, cette autre variété de numérotation concerne le numéroteur jet d'encre qui a remplacé le numéroteur typographique.

Une autre conséquence de cette variété est que la roulette en question ne comportait que 299 timbres au lieu des 300 vendus !

mardi 2 juin 2009

Erreur de numérotation au dos d'une roulette du 2,30 Marianne de Briat

Roulette du 2,30 Marianne de Briat, numérotation désynchronisée : 245/170/255
L'usage des roulettes a connu une évolution d'usage pendant la commercialisation du 2,20 Liberté : de l'utilisation prévue dans les distributeurs ou par des machines à timbrer, on est passé à l'utilisation aux guichets des bureaux de poste. La présentation a évolué de roulettes de 1000 timbres numérotées tous les dix timbres à des roulettes de 500 (sous dévidoir plastique) avec une numérotation tous les cinq timbres.

Les erreurs de synchronisation ne sont pas communes. On en connaît surtout sur le 2,10 Marianne de Briat mais aussi sur le TVP Marianne de Luquet La Poste.

Elles montrent que la numérotation imprimée en typographie au dos des timbres se faisait par deux numéroteurs différents, chacun imprimant tous les dix timbres (l'un les numéros terminant par 5 et l'autre par 0).

Au cours de l'existence du TVP Marianne de Luquet RF, la numérotation tous les cinq timbres a été remplacée par une impression jet d'encre au dos de chaque timbre.

vendredi 1 mai 2009

2 € Marianne de Luquet sans BP sur lettre



Pli affranchi avec deux Marianne de Luquet RF. Le TVP Marianne de Luquet RF correspond au paiement de la poste restante à l'arrivée
Le 2,00 € est sans BP, mais la présence d'un petit éclat phosphorescent dans le sigle euro (à peine visible au noir absolu) confirme l'origine de feuille de ce timbre : il existe un état normal sans phosphorescence, c'est celui des blocs-feuillet les valeurs de Marianne ; la présence de cet éclat atteste qu'il s'agit bien d'une variété accidentelle provenant d'une feuille de 100.

En neuf, dans l'idéal, les variétés sans BP des timbres qui existent dans les feuillets Marianne de Luquet où les timbres sont normalement sans barre phosphorescente se collectionnent en paire.

À noter que cette lettre est la seule connue actuellement avec cette variété.

mercredi 1 avril 2009

Pli accordéon Marianne de Luquet (PAP Réponse)

Plis accordéons sur PAP réponse Armée du Salut, dont le plus large affecte la vignette TVP Marianne de Luquet RF.
Détail : large pli accordéon diagonal partiellement déplié seulement.

On note l'impression plus lourde sous la bande blanche. Cette lourdeur est le résultat de la triple-épaisseur de papier due au pli accordéon au moment de l'impression. Elle donne donc la demi-largeur du pli accordéon bien difficile à présenter déplié vu qu'il concerne une enveloppe... Rappelons qu'un pli accordéon est le résultat d'une double-pliure du papier.

dimanche 1 mars 2009

Epreuve de la Marianne de Muller bicolore

Epreuve des poinçons de la Marianne de Muller bicolore non-adoptée.

Détail de l'épreuve, on constate un décalage de couleur vers la droite, qui souligne le profil à droite.

S'il a fallu attendre 1959 et la Marianne à la Nef pour voir le timbre de la lettre en bicolore, la Marianne de Muller avait fait l'objet de tests dès 1955, dont on connaît quelques épreuves.

Mise à jour : il n'est pas certain qu'il s'agisse réellement d'une épreuve bicolore, le décalage constaté pourrait provenir d'un problème d'impression.

dimanche 1 février 2009

0,70 Marianne de Luquet RF sans BP

Timbre à 0,70 Marianne de Luquet RF sans barre phosphorescente sur lettre suivie.
Les timbres de blocs-feuillets gommé "les couleurs de Marianne" n'ont pas reçu de barres phosphorescentes.

Habituellement, un timbre sans barre phosphorescente mais avec une trace (rémanence) visible sous UV est moins recherché que le timbre sans barre phosphorescente total.

Et pourtant dans ce cas c'est cette rémanence qui fait l'intérêt de ce 0,70 Marianne de Luquet RF : en effet, ce timbre existe normalement sans barre phosphorescente, quand il est issu du bloc-feuillet gommé "les valeurs de la lettre". Les quelques traces mineures de phosphorescence indiquent donc qu'il ne s'agit pas d'un timbre du bloc, mais d'un timbre de feuille de 100 : il s'agit donc d'un état de phosphorescence accidentel !

Mise à jour : ce timbre est bien sans barre phosphorescente, la rémanence évoquée consiste en quelques points, il ne s'agit pas de rémanence de la barre phosphorescente.

jeudi 1 janvier 2009

Carnet Cocotte Marianne de Lamouche

Carnet "Cocotte", paire reconstituée.

Carnet "Cocotte" plié, situation au moment de la confection des liasses de 100.

C'est le deuxième carnet cocotte présenté, le premier était un état minimal (ou presque) de cette très belle variété. Ce nouvel exemple est déjà bien connu ;-)

Les carnets en taille-douce autocollants de guichet sont imprimés sur la RGR2, en sortie de presse des feuilles "mères" sont empilées, chaque carnet de la feuille mère a le même numéro d'ordre dans la liasse (ici 001 à droite, c'est à dire la feuille en bas de la pile). Les feuilles mères sont donc empilées par 100, avant d'être envoyée à la confection. Dans le cas de ce carnet, la feuille du bas était pliée, ce qui a fort naturellement échappé à l'opérateur. La confection consiste à massicoter les carnets, à encoller la marge droite en ajoutant une couverture pour constituer la liasse de 100 (soit la présentation aux guichets postaux).

En dehors de sont aspect spectaculaire, cette pièce illustre

la fabrication par feuilles mère (en montrant une paire reconstituée avec les mêmes numéros d'ordre) ;
la présence de la mention RGR2 et du numéro de feuille sur la nappe (colonne) 2 successivement.

On peut montrer à moindre coût le 1er point avec un quadruplé de carnets avec le même numéro de feuille et des indicatifs de nappe de 4 à 1, et le second avec des carnets avec RE et RGR2, RE et numéro de feuille (le RE est sur la nappe 2). Ce carnet fait la jonction !