mercredi 1 février 2006

Épreuve éclatée de la Marianne à la Nef

Épreuve des 2 poinçons de la Marianne à la Nef sans faciale, dite "épreuve éclatée"

La Marianne à la Nef est la première Marianne de la lettre simple intérieure à avoir été imprimée en 2 couleurs (si l'on oublie le type Mouchon où la faciale du type 1 était imprimée dans une deuxième étape). C'est aussi l'avant-dernier, seul le 0,25 Marianne de Decaris est aussi dans ce cas, il est donc exceptionnel d'avoir une épreuve "éclatée" sur une Marianne !

S'agissant d'un timbre typographié, chaque couleur correspond à un poinçon, cette épreuve comprend donc 2 empreintes.

Le poinçon de la Marianne, du bateau et de la voile a été utilisée pour la Marianne à 25F mais aussi pour la version à 0,25 nouveau franc.

Le poinçon du fond (ligné) n'est pas chiffré. Il a donné par copie un poinçon à 25F mais aussi un à 0,25 (resté non-émis) : en effet le 0,25 a bénéficié d'un fond plein et donc d'un nouveau poinçon, un changement qui n'est pas sans évoquer le passage de la Semeuse lignée à la Semeuse camée plus de 50 ans plus tôt.

Le poinçon ne porte pas les signatures mais 2 rectangles de couleur. A partir de mi-1959, peu après l'émission de ce timbre, que les poinçons sont livrés normalement sans signature(s) ; on connaît cependant quelques exemples contraires avant ou après (des épreuves sans signature(s) avant 1959 et des épreuves avec signature(s) après 1959. C'est toujours le cas actuellement et c'est systématique pour les épreuves d'ateliers (portant le timbre à sec de l'atelier ou de l'imprimerie) en taille-douce. Ce n'est jamais le cas pour les épreuves en typographie (y compris pour le 25F Marianne à la Nef). Cette absence de signature sur un poinçon typographié est unique à ma connaissance (hors épreuves d'état).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire