dimanche 1 janvier 2012

Feutre pression du 0,40F Marianne de Cheffer


ft

Lors de l'impression des feuilles gommées (ici pour une TD3), le papier passe entre le cylindre cliché qui est encré et essuyé, et le cylindre pression, habillé d'une double épaisseur de feutre. Le feutre est perforé, fixé sur une tringle métallique. Il en faut trois pour équiper le cylindre. Dans le cas où il y a rupture du rouleau de papier, le feutre du cylindre pression reçoit l'encre du cylindre cliché. En cet état, il faut démonter le feutre maculé et le remplacer par un neuf, le massicoter et le détruire. Ce fragment reconstitué a subi toutes ces étapes sauf la dernière.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire