samedi 1 janvier 2005

Marianne d'Alger non-émise

50F Marianne d'Alger non-émise, tenant à exemplaire avec 50F inversé

Imprimée à Alger et dessinée par Fernez, cette Marianne (la première émise) a pour particularité technique d'être imprimée en lithographie, tout comme les Cérès de Bordeaux de 1870.

La valeur faciale à 50F (très grosse valeur, à l'époque le tarif de la lettre simple intérieure est de 1F50) restera non-émise.

On la retrouve en particulier sur des feuillets gommés non-dentelés reprenant toutes les valeurs émises ou non en bande de 4. Cette paire en est issue (on note d'ailleurs que la découpe fait croire à un coin de feuille supérieur gauche...).

Curieusement, la valeur faciale est à l'envers sur l'exemplaire de gauche. On ne sait pas si c'est volontaire ou accidentel, toujours est-il que l'ajout de cette particularité sur le feuillet est tout à fait volontaire, car ce timbre se situe à gauche de la bande de 4 du 50F et se distingue donc facilement du reste des valeurs faciales où seulement 4 timbres sont présentés !

Cette fantaisie a été rendue possible par les circonstances de cette émission (imprimerie privée, en temps de guerre). D'ailleurs on connaît sur les Marianne et Coq d'Alger beaucoup de particularités (qu'on n'ose pas appeler variété tant tout cela est trop beau pour être involontaire, le terme consacré est "tirage du samedi soir") : non-dentelés, impressions doubles, impression recto-verso, sans compter les combinaisons de ces variétés !

En tout cas, on a affaire à une particularité très spectaculaire et qui finalement est une magnifique illustration des conditions d'impression de ces timbres !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire